Pourquoi l'ennéagramme ?

 

Ce qui me pousse à faire connaître cet outil

L’ennéagramme est un outil de connaissance de soi dont on retrouve des traces dans différentes traditions spirituelles, mais qui a été particulièrement théorisé et développé dans les années 70 sur le continent américain, d’abord en Amérique Latine puis aux États-Unis. Aujourd’hui encore, l’enseignement de cet outil est beaucoup plus répandu dans ces pays-là qu’il ne l’est en France.

L’ennéagramme part du principe qu’étant enfant, une situation (ou une série de situations) nous a causé une souffrance telle que nous avons décidé de ne plus jamais la revivre. Ce processus d’évitement a joué un rôle majeur dans la construction de notre personnalité. Nous avons en effet mis en place des comportements, des modes de pensée, afin de ne pas subir de nouveau ce qui nous était devenu intolérable.

Ainsi, un des 9 types de personnalité décrits par l’ennéagramme, le type 3, cherche par-dessus tout à éviter l’échec et il va tout faire pour que sa vie soit une réussite.

 

Ce mécanisme a cela de paradoxal qu’il nous a à la fois conduit à développer des talents, d’indiscutables qualités que l’on nous reconnaît souvent, mais qu’il nous enferme également dans une manière d’être automatique, des comportements figés qui ne reflètent qu'une petite partie de ce que nous sommes. Ce que nous voyons comme notre plus grande force est également notre talon d'Achille... 

 

La recherche de réussite du type 3, que nous venons d'évoquer, lui a ainsi permis de développer de grandes capacités à être efficace, à se motiver et à motiver les autres, mais elle l'empêche également d’avouer quand il est en difficulté, qu’il doute, ou d’écouter quand son corps lui dit de s’arrêter.

L’ennéagramme invite à identifier nos automatismes, ce que nous évitons par-dessus tout et dont nous n’avons parfois plus conscience, pour progressivement s’en libérer. Ce travail nous aide à prendre de la distance par rapport à nos peurs pour agir de manière plus libre et plus vivante. L’enjeu est d’élargir notre vision du monde et des autres, et de gagner en liberté afin de faire des choix qui nous correspondent mieux.

Ce que j'aime particulièrement dans l'ennéagramme

  • C’est un outil qui ne nous fige pas dans des comportements mais au contraire nous donne des clés pour avancer sur notre chemin d’évolution.

  • Il fait vraiment grandir en compréhension et amour des autres :

    • L’ennéagramme nous montre concrètement pourquoi la diversité de nos caractères est riche et essentielle.

    • Il invite aussi à regarder derrière la surface : quelle est la motivation d’autrui derrière ce comportement qui nous agace ? Prendre conscience que des peurs sont souvent à l’origine des comportements les plus irritants nous aide à être moins réactifs, et plus tendres !

  • Une tendresse que l’ennéagramme nous invite d’abord à avoir envers nos propres faiblesses, ce que nous cherchons souvent à cacher, partant du principe que c’est en les acceptant que nous pourrons vraiment évoluer.

  • C’est un outil qui nous fait explorer finement notre rapport aux émotions fondamentales que sont la colère, la tristesse et la peur et qui nous aide à équilibrer la place que chacune d’elle prend dans notre vie.

Quelques conseils pour commencer à s'initier à l'ennéagramme

  • Patience et liberté :

    • Découvrir son type prend du temps car cela nécessite de rentrer en soi-même, et nul ne peut déterminer votre type, à part vous-même !

    • Le type ennéagramme ne décrit pas tout de nous, mais surtout ce qu’il y a d’excessif, d’un peu rigide chez chacun de nous. N’ayez crainte de rentrer dans une case… cela vous aide au contraire à en sortir !

 

  • Humour et humilité

    • L’ennéagramme propose d’aller voir du côté de ce qui peut nous faire honte… on n’est souvent pas très contents de son type quand on le découvre ! Savoir s’observer avec honnêteté et bienveillance est clé : aucun type n’est meilleur ou pire qu’un autre.

    • Avoir de l’humour par rapport à soi-même est également essentiel car cela aide à accepter tout en les dédramatisant ses zones d’ombres : on rit souvent beaucoup lors des ateliers ennéagramme !

 

  • Partage 

    • Le savoir théorique ne suffit pas à la connaissance de l’ennéagramme : on ne comprend vraiment bien cet outil qu’en rencontrant d’autres personnes expliquer pourquoi elles se reconnaissent de tel ou tel type.

    • Si l’outil vous plaît, initiez-y votre entourage, vous aurez ainsi la meilleure étude de cas possible (et accessoirement, cela pourra être très utile à vos relations avec eux !)

Ateliers ennéagramme 2020

sarah.debarthes at gmail.com  

  • LinkedIn Social Icône
  • Black Twitter Icon

© Copyright 2020 | Dare and Care

All rights reserved | Mentions légales